Site internet en anglais


Désolé données météorologiques non disponibles

02 51 97 56 39

carte vendee avec situation angles

Le Marais Poitevin

Véritable trait d’union entre la plaine et le marais, Angles vous offre le choix des paysages et leurs charmes multiples : tantôt sur les hauteurs à guetter les moissons, tantôt au bord des canaux à épier les hérons, vous ne vous lasserez pas de vous émerveiller devant un environnement naturel exceptionnel.

Bercé entre plaine et marais, Angles se distingue par la qualité de son environnement naturel. Mais, de tous ces paysages, ce sont surtout ceux du Marais Poitevin qui attirent l’attention, originalité de l’écosystème oblige : ancien golfe marin s’étendant sur plus de 96 000 hectares, le Marais Poitevin constitue la deuxième zone humide de France après la Camargue. Il s’étend, d’est en ouest, des portes de Niort jusqu’à la baie de l’Aiguillon, en passant par l’unique et renommée Venise Verte, lieu magique où l’arbre et l’eau règnent en parfaite harmonie.

Un comblement naturel

De formation géologique relativement récente, il résulte en fait d’un comblement progressif de l’ancien Golfe des Pictons jalonné à l’époque de différents îlots calcaires (Grues, Triaize, St Denis du Payré, etc., autant d’îles devenues aujourd’hui villages).

En effet, après le net recul du niveau marin auquel succède une phase inverse de remontée progressive des eaux (transgression flandrienne, – 8000 av. JC), une importante sédimentation s’ensuit. Protégé des grandes houles marines par l’île de Ré, le comblement se poursuit alors par l’accumulation d’alluvions marines et fluviales.

L’intervention des abbayes

Copyright_A.Lamoureux_Vendee_Expansion_Maillezais_Abbaye.jpgEn s’appuyant sur ces phénomènes naturels, des abbayes fortunées décident à partir du VIIe siècle d’accélérer le processus afin de valoriser ces terres gagnées sur la mer : on assiste alors au développement de la maîtrise hydraulique par la construction de digues, de rigoles, de canaux, de conches et autres écluses afin d’empêcher dans un premier temps le retour toujours possible de l’océan et dans un deuxième temps l’évacuation des eaux d’origine continentale.

Petit à petit, les différents ports qui s’égrènent le long du Golfe des Pictons s’envasent et perdent leurs fonctions premières : c’est ainsi que les ports de La Claye, St Benoist sur Mer puis Moricq (hameau d’Angles), situés dans l’embouchure de la rivière le Lay, sont successivement délaissés par les navires puis finalement abandonnés, faisant ainsi aujourd’hui de ces anciens points d’accès maritimes de simples villages « continentaux ».

Découvrir le marais…

Après avoir gagné des terres sur la mer, l’homme continue désormais d’exploiter le marais tout en le valorisant, permettant la découverte d’un milieu humide exceptionnel.

Vous pourrez ainsi emprunter en toute sécurité une  » plate  » pour arpenter les milles et un canaux du Marais Poitevin afin de partir à la découverte du héron pourpré ou du chevalier gambette, le tout sur un lit de lentilles aux couleurs acidulées. Ou bien encore longer les conches à l’affût du coassement de la grenouille verte. Mais, chut ! n’en disons pas plus ; Il est temps de venir voir par vous-même les trésors d’un écosystème étonnant qui livre ses secrets à qui sait tout simplement le regarder, l’entendre, le sentir…suivez le guide.

 

Newsletter